Motard et brouillard...
Article mis en ligne le 22 octobre 2017

par Gil BERGERET
logo imprimer
Licence : CC by-nc-nd

Automne, hiver, les brouillards sont de retour.

Piloter une moto dans un épais brouillard n’est pas une sinécure d’autant que le motard passera souvent inaperçu des autres usagers car la majorité des motos n’est pas équipée de feu de brouillard.

Que ce soit avec n’importe quel véhicule, circuler dans le brouillard va vous obliger à une prudence extrême et à garder tous vos sens en éveil.

Encore bien plus que par temps clair ou de nuit, le motard devra se rendre particulièrement visible pour que les voitures puissent le voir à temps et qu’il ne se retrouve pas encastré dans l’une d’elles.

Vous adopterez des vêtements à très haute visibilité et vous ne manquerez pas d’allumer vos feux. Si votre moto ne possède pas de feu antibrouillard, utilisez les feux de détresse. Cela augmentera vos chances d’être vu par les véhicules qui vous entourent car la portée habituelle d’un feu arrière de moto est courte.

Si vous voyagez dans des régions où le brouillard est persistant, pendant une partie de l’année, vous envisagerez de monter, à l’avant comme à l’arrière, des feux antibrouillard. C’est possible sur la plupart des motos sans grande complication. Toutefois, si vous n’avez pas l’expérience des montages électriques, mieux vaut confier cela à un spécialiste.

La vue, c’est la vie ! Dès lors, vous vous équiperez de lunettes ou d’un écran jaune, propre et en bon état. Le filtre jaune permet de mieux cerner les contrastes en augmentant la luminosité et le relief. Certain produits permettent de traiter les visières pour éviter la formation de condensation et de gouttelettes ; ce ne sera pas un luxe. Munissez-vous d’un linge pour essuyer votre écran au besoin.

Vous choisirez un équipement adapté pour rester en alerte au chaud et au sec. Cela est vraiment important pour maintenir votre niveau de concentration.

Une fois sur la route, vous veillerez à garder une distance de sécurité plus importante que de coutume et vous éviterez les dépassements. Vous préviendrez les freinages brutaux. Vous tiendrez compte que la route est humide et donc glissante.

Si vous constatez que le brouillard est trop dense pour vous permettre de piloter en sécurité, garez-vous sur un parking et allumez vos feux de détresse. Ne vous arrêtez jamais sur la chaussée, vous risquez de provoquer une collision en chaîne.

Bonne Route.
Soyez prudents !




pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2017-2018 © Moto LIBERTÉ - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.52
Hébergeur : OVH